Ammertzwiller-Bernwiller Commune Nouvelle de BERNWILLER

logo du site
  • Ammertzwiller-Bernwiller
  • Ammertzwiller-Bernwiller
  • Ammertzwiller-Bernwiller
  • Ammertzwiller-Bernwiller

Accueil du site > Commune > Présentation de la commune

Présentation de la commune

 

Ammertzwiller - Bernwiller
Commune Nouvelle de Bernwiller

Depuis le 1 janvier 2016 les deux communes ont fusionné.
La nouvelle entité s’appelle Bernwiller et son siège est à Ammertzwiller.

Porte d’entrée Nord du territoire appelé Sundgau (Comté du sud) le village est situé au piémont des Vosges à 290m d’altitude moyenne, entre Belfort et Mulhouse. A l’écart des axes routiers, il est accessible directement depuis la sortie 15 de l’autoroute A36 à moins de 5km.

BERNWILLER
Toponimie : de l’antroponyme germanique Baro et de Willer hameau.

Bernwiller est le berceau d’hommes illustres dont les peintres Jean-Jacques Henner et Louis Werner.

​L’église St Jean gravement touchée en 1915 par les bombardements, a été reconstruite en 1928 (Horn et Voegtlin) sur les ruines de l’ancien édifice datant de 1784 (Zeller et Ritter). A la flèche de 8 pans succède un clocher en forme de bulbe néo-baroque surprenant dans la région. Statues et peintures remarquables agrémentent l’intérieur.

​Le monument J-J Henner est une oeuvre faite en 1911 par le sculpteur Enderlin. Le buste de l’illustre peintre du XIXème trône à l’entrée du village, sorte d’hommage à l’enfant du pays. Le Blockhaus décoré, autre hommage au peintre local : cette fresque a été réalisée par le peintre Bernard Latuner. Elle représente le peintre à différents moments de sa vie : sa maison natale, la villa Médicis à Rome où il reçu le prix de la ville en 1858.

AMMERTZWILLER
L’orthographe réelle est Ammertzwiller avec TZ et non Ammerzwiller. La commune s’étend sur 3.1km2 et comptait en 2014, 389 habitants. Le Krebsbach (ruisseau aux écrevisses) la traverse, pour rejoindre le Spechbach qui borde la limite nord du village. Ce dernier se jette ensuite dans la Largue.
Seul village d’Alsace entièrement détruit lors de la première guerre mondiale, il est reconstruit au retour d’exil par ces habitants. Il n’existe plus aucunes maisons à colombages, ni monuments remarquables. L’église St. Etienne datant de 1926 a été aménagée à l’intérieur, grâce aux efforts du curé de l’époque en copie conforme de l’ancienne.
Jusqu’en1970, le village est essentiellement agricole. Élevage et polyculture sont pratiqués. Aujourd’hui seules cinq exploitations subsistent. L’élevage a été abandonné au profit des céréales : maïs et blé.
Les habitants du village travaillent à l’extérieur surtout dans l’agglomération Mulhousienne ou en Suisse à moins d’une heure de route.

Grâce au dynamisme des municipalités qui l’ont dirigé, un regroupement scolaire avec le village voisin de Bernwiller a vu le jour en 1974. Cela a évité le traumatisme des fermetures de classes et est à l’origine du Sivom d’ Ammertzwiller - Bernwiller qui depuis a pris de nombreuses compétences.
Depuis 2001 une nouvelle école a été construite à Bernwiller avec en projet son agrandissement vers un site unique.
Ammertzwiller est également le siège du syndicat des Eaux , et possède sur son territoire un puits et la station de pompage qui alimente une dizaine de communes des alentours.

Afin de préserver la qualité de l’eau, Ammertzwiller est toujours à la recherche d’innovation. En 1983, elle est l’une des premières communes d’Alsace à se doter d’un lagunage pour le traitement des eaux usées.
La commune est à l’origine de la création d’une AFUA pour le lotissement "Hanflaender" et prend l’initiative de mettre en place un chauffage collectif au plaquettes de bois, pour les maisons à construire. Cette chaufferie va permettre le chauffage de tous les bâtiments communaux, mais également de maisons existantes situées sur le parcours du réseau de chaleur.

Confronté au grave problème des nitrates qui augmentent et, à terme risquent de rendre l’eau de son puits impropre à la consommation, un nouveau projet voit le jour en 2010. Sa mise en place est très innovante et a heureusement inversé cette spirale. Depuis plusieurs mois la teneur en nitrate diminue de façon significative. Cette action, ces synergies sont une première en France et même en Europe.

voir Miscanthus



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF