Ammertzwiller-Bernwiller Commune Nouvelle de BERNWILLER

logo du site
  • Ammertzwiller-Bernwiller
  • Ammertzwiller-Bernwiller
  • Ammertzwiller-Bernwiller
  • Ammertzwiller-Bernwiller

Accueil du site > Patrimoine > Histoire du village

Histoire du village

D’après l’historien Jacques Baquol, l’origine du nom du village, provient de Anna Maria’s Weiler ,de la contraction phonétique en Ammerei de ces prénoms, ceux de la Vierge Marie et de la mère de celle ci Sainte Anne, mais cela reste une supposition.
AMMERTZWILLER est cité une première fois en 1105 lors d’un acte de donation, faite par Frédéric, Comte de Montbélard et fondateur de la seigneurie de Ferrette.
Celui ci fait don à l’abbaye de Cluny (Saône et Loire) du veil oratoire de St Christophe qui lui appartenait. Parmi bien d’autres témoins la signature d’un Reinbod von Amaralvilla se trouve apposé au bas de l’acte.
En 1150, un certain Heinrich von Amalrivile apposa sa signature en bas d’un document concernant un leg que fait Reinbold de Spechbach au cloitre de Bellelay en Suisse.
Heinrich curé de Amarieivilla, cosigne un document d’une donation de la comtesse Stéphanie de Ferrette à l’église de Bâle en 1232.
Ces mentions confirment pour d’autres spécialistes, que c’est la juxtaposition du radical Weiler (villa, ville) avec le préfixe de Amarat, Amalrich ou Amarich qui rappelle la forme latine de colonie ou colonisation, qui forme le nom du village.
L’historien Stroeber se range à cette analyse compte tenu que le nom Amarat apparait souvent au Moyen age et semble voisin d’une ancienne désignation Amratswiller.

Extrait de l’ouvrage de J. Baquol
couverture Bacquol Bacquol 1894



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF